Un traitement révolutionnaire contre les caries, conçu par des scientifiques du King's College de Londres, et annoncé lampe à photopolymériser cette semaine, pourrait permettre d'éliminer la roulette, les injections voire mêmes les douleurs ressenties lord des rendez-vous chez le dentiste. Un traitement indolore pour soigner les caries Plutôt que d'enlever la partie cariée de la dent pour ensuite la reboucher avec un plombage, le système appelé "Electrically Accelerated and Enhanced Remineralisation" (EAER) aide chaque dent à se régénérer. Cette technique inverse le processus de décomposition en accélérant l'agglomération naturelle des minéraux de calcium et de phosphate présents dans la dent, entraînant ainsi une ré-minéralisation et lui permettant de redevenir saine d'elle-même. En plus de lutter contre la formation des caries, le système EAER peut aussi être utilisé pour blanchir les dents, selon le Pr Nigel Pitts du Dental Institute du King's College de Londres. "Notre appareil est non seulement plus bienveillant envers le patient et meilleur pour ses dents (...), mais il devrait aussi être moins cher que les traitements dentaires actuels" Turbine dentaire. La technique procède en deux étapes, elle prépare d'abord l'émail carié avant d'envoyer du courant électrique pour attirer les minéraux et encourager le processus de réparation naturelle. Selon les scientifiques, les courants électriques utilisés par le système EAER sont tellement faibles que le patient ne les ressent pas. Le Dr Pitts pense même que ce produit pourrait révolutionner les soins dentaires. "La manière dont nous traitons les dents aujourd'hui n'est pas idéale, explique le Dr Pitts. Lorsque nous réparons une dent en mettant un plombage, cette dent entre dans un cycle de roulette et de re-plombage, parce qu'au final chaque 'réparation' échoue". Afin de pouvoir commercialiser les appareils EAER, l'équipe de chercheurs a créé une compagnie appelée Reminova. Ils cherchent actuellement des fonds et pensent que ce nouveau type de soins pourrait être proposé d'ici trois ans.