S’il y a pas es changements sur le dentaire, cette réponse est certainement: oui, bien sûr. Dans la mesure où vous portez une couronne céramo-métallique depuis plusieurs années, vous avez certainement noté l’apparition d’une bordure grise le long des bords de la gencive. La dent, en elle-même, est constituée de deux parties : la racine enfouie dans l'os et la couronne qui se situe dans la cavité buccale. La dent est composée de plusieurs tissus qui ont chacun leur fonction. 

 

Avec le progrès, finie la prise d'empreinte avec une pâte. Désormais une caméra numérique recrée virtuellement la mâchoire du patient et l'affiche en trois dimensions sur l'ordinateur. 

Le gouvernement a récemment annoncé le plafonnement des tarifs des prothèses, ainsi que l'augmentation de la base de remboursement des couronnes. Concrètement, à partir du 1er janvier 2016, le remboursement de certaines prestations sera diminué d'en moyenne 15% en cas de non suivi du trajet de soins pour les assurés de plus de 18 ans qui ne bénéficient pas de l'intervention majorée (statut BIM). Cette mesure s'appliquera aussi aux bénéficiaires de l'intervention majorée (BIM) à partir de décembre 2016. 

 

L’élection d’Emmanuel Macron changera-t-elle vraiment la donne et permettra-t-elle une véritable amélioration de la santé bucco-dentaire de nos concitoyens et des conditions de notre exercice conventionnel ? Nous avons certes bien noté les engagements de campagne du candidat : « révolution de la prévention » et prise en charge à 100% des prothèses dentaires à l’horizon 2022.  Vous pouvez vérifier plus de micro moteur portable sur www.athenadental.fr

 

Dès sa nomination, le ministre de la Santé va ainsi pouvoir donner la mesure du changement que le président déclare vouloir mettre en œuvre. À ce titre, le dossier dentaire aura valeur d’exemple en matière de relations conventionnelles. 

 

Une fois encore, la requête la plus radicale est le fait de l’Union Dentaire, qui demande au Conseil d’État l’annulation du règlement arbitral, sans oublier l’action engagée par la FSDL auprès du tribunal administratif de Paris pour contester le mode de désignation de l’arbitre.

 

Afin de profiter d'une bonne santé dentaire et de réaliser des économies dans son budget, il est tout à fait conseillé de ne pas postposer une visite chez le dentiste.

 

Le conflit d'amalgame dans la théorie d'aujourd'hui