Nous constatons que les principes actuels du régime public de soins dentaires sont insoutenables, faute d'une valorisation adéquate des soins buccodentaires. Ces soins sont une part intégrante des soins de santé et la mise en péril de leur accès laisse craindre des impacts majeurs sur la santé des Québécois. Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : unité dentaire portable et compresseur dentaire. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr  s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins.

Le 5 juillet 2018, l'Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ) annonçait l'intention de plusieurs dentistes de se désaffilier du régime d'assurance public du Québec. Ce régime couvre les soins buccodentaires curatifs des enfants de moins de 10 ans et des personnes prestataires de l'aide de dernier recours. Ce régime couvre les soins de plus de 600 000 personnes au Québec.

 

Les soins dentaires sont essentiels à la santé. Les conséquences de la carie et des problèmes de gencives sont bien connus: douleur, infections, trouble du sommeil, retard d'apprentissage chez les enfants, absence à l'école et au travail des parents, conséquences psychologiques et sociales, maladies cardiovasculaires, mauvais contrôle du diabète, etc.

 

La désaffiliation de milliers de dentistes au Québec entraînerait une rupture dans l'accès aux services de santé buccodentaires des personnes les plus vulnérables de notre société. Des répercussions se feront sentir sur l'ensemble du réseau de la santé et des services sociaux lorsque ces personnes se retrouveront, faute de ressources, dans les cliniques médicales et les hôpitaux pour des problèmes buccodentaires ayant bien souvent empiré.

 

Cette décision affecterait inévitablement à long terme l'ensemble de la société québécoise. Bien au fait de ce risque, le gouvernement menace d'empêcher ce moyen de pression avec un arrêté ministériel. On peut toutefois se questionner sur la soutenabilité de cette approche, si les frais d'exploitation ne sont pas considérés dans les montants alloués par le gouvernement aux cliniques dentaires. Les cliniques dentaires situées dans les milieux défavorisés risquent d'être les plus touchées, réduisant ainsi l'accès à des soins buccodentaires aux personnes les plus vulnérables.

 

L'accès à des soins couverts par le régime public, jumelé à des interventions de prévention et de promotion de la santé buccodentaire, sont les mesures à préconiser pour réduire les inégalités sociales de santé. Des interventions comme les scellants et la fluoration de l'eau ont spécialement montré des bénéfices chez les personnes à plus haut risque de développer des problèmes buccodentaires, soient les personnes défavorisées.

 

 

 

On détartre le comparatif des brosses à dents électriques