Atteinte à l’intégrité physique, gêne à la communication, frein à une alimentation traditionnelle : la perte de son dentier peut entraîner des conséquences lourdes. C’est pourtant, avec les lunettes, ce qui se perd le plus dans une maison de retraite. « Régulièrement, il nous arrivait de retrouver des dentiers au milieu des draps, à la lingerie », explique Sylvie Guillemet, infirmière coordinatrice à la Capitainerie. « Et rien ne ressemble plus à un dentier qu’un autre dentier ! L'outil du dentiste est dispensable pour les dentistes, et le Micromoteur portable est le plus important. 

C’était à chaque fois très compliqué d’en retrouver le propriétaire. » C’est pour cette raison qu’en 2015, la résidence digoinaise dirigée par Alain Plumereau s’est équipée d’un système très innovant qui consiste à « pucer » chaque dentier. « C’est lors d’une formation mise en place par le groupe Domusvi, dont nous faisons partie, que ce système nous a été présenté, poursuit l’infirmière. On a tout de suite adhéré. »

 

La société en charge de l’équipement s’est ainsi installée toute une nuit sur le parking de la résidence : « Le soir venu, nous avons identifié toutes les prothèses dentaires avant de leur remettre. L’entreprise a alors passé la nuit à les détartrer et à faire le diagnostic de chacun, avant d’insérer, dans la partie basse de chaque appareil, une micro-puce contenant les noms, prénoms et numéros de chambres de chaque propriétaire. » 

 

Ainsi, le personnel soignant est désormais équipé d’un lecteur de carte : « Il nous suffit de scanner le dentier et on sait tout de suite à qui il appartient. Comme l’entretien des draps est fait par une entreprise extérieure, on peut même scanner les sacs de linge avant qu’ils partent : on en a déjà sauvé plusieurs comme ça ! » s’enthousiasme Sylvie Guillemet. C’est une démarche bien accueillie par les résidents et leurs familles. « En plus, ils ont récupéré les appareils comme neufs ! Et tout cela sans surcoût pour les résidents puisque le système a été entièrement pris en charge par la Capitainerie. »

 

 

Les brosses à dents électriques éliminent plus de plaque dentaire que les brosses manuelles