Se faire soigner les dents coûte très cher. Le Collectif interassociatif sur la santé, qui regroupe 39 associations intervenant dans le champ de la santé, estime qu’entre 20 et 30% des Français ont déjà renoncé à des soins pour des raisons économiques. Le prix des prothèses dentaires baissera-t-il? C'est en tout cas le souhait du gouvernement qui va imposer plus de transparence aux chirurgiens dentistes.  Quand vous souhaitez savoir beaucoup,vous pouvez chercher plus de marathon micro moteur sur www.athenadental.fr

Dans le but de faire baisser le prix des soins dentaires et de mieux contrôler les interventions des chirurgiens dentistes, la sécurité sociale vient de mettre en vigueur une nouvelle nomenclature, qui recodifié les soins dentaires. Le but est tout d’abord de fournir un encadrement plus précis aux chirurgiens dentaires, mais surtout d’offririez une meilleure visibilité aux patients sur le coût réel de leurs soins dentaires.

Les chirurgiens dentistes fixent librement le prix des prothèses dentaires. Résultat, leurs tarifs varient largement et ils sont déconnectés aussi bien des remboursements de la Sécurité sociale, très faibles, que des prix de fabrication des prothèses. La Sécurité sociale ne prend pas en charge les implants, mais les complémentaires santé peuvent les rembourser en tout ou partie. Tout dépend du contrat souscrit. Elles proposent, en général, un forfait annuel de remboursement plus ou moins important.

La première mesure impose au chirurgien dentiste de fournir à leurs patients un devis détaillé. Le devis doit ainsi faire apparaitre le détail des soins selon la nouvelle nomenclature et surtout la part du remboursement de la sécurité sociale. Le vrai combat du gouvernement se situe ailleurs, en effet, son principal objectif est de faire baisser le prix des prothèses dentaires. Il pense ainsi à mettre en place une mesure qui obligerait les dentistes à afficher leur prix d’achat sur le devis qui sera fourni au patient. 

L’idée est simple : il s’agit de tout calculer et rationaliser grâce à des professionnels salariés chargés de réaliser des interventions à la chaîne. Résultat : des prix cassés, souvent 40% inférieur aux soins classiques. Les cliniques dentaires hongroises profitent par exemple d’un environnement économique particulièrement intéressant, qui leur permet de profiter des tarifs très compétitifs, qui peuvent être jusqu’à 70 % inférieurs par rapport aux tarifs des chirurgiens dentaires français.

 

《J’ai mal à la dent quand je bois chaud et froid》comment faire?