Pendant des années, le secteur dentaire a été le projet pilote de la financiarisation de la santé, avec l’objectif de tester la capacité du secteur assurantiel privé comme mutualiste à prendre en charge une partie de plus en plus grande de la couverture sanitaire sociale.  Vous pouvez bien comprendre plus de marathon micromoteur sur www.athenadental.fr

Une démarche voulue dans les années 1970 par le patronat et l’Union européenne, comme en témoigne Georges Pompidou, dans l’extrait du film la Sociale. Il leur fallait à tout prix mettre un coup d’arrêt aux prélèvements sociaux via la cotisation sociale, transférer aux familles le coût de la santé et étatiser la Sécu.

Pour s’inscrire dans la directive européenne de 1992, il leur a fallu, en 2001, casser le Code de la mutualité afin qu’elle rentre dans un marché concurrentiel avec le privé. Dans le même temps, la mise en place de réseaux de soins a permis l’introduction de véritables filières de soins organisées autour de complémentaires ou de banque. 

Ceci jusqu’à la faute, avec l’affaire Dentexia permise par la loi Bachelot facilitant les centres « low cost ». Mais aujourd’hui le système a besoin d’être régulé. Le libéralisme ne veut pas dire liberté des praticiens, qui depuis des décennies en ont certes jouit, souvent de trop.

Comment répondre au mouvement de protestation des malades qui, de plus en plus, renoncent à se soigner, sans mettre en difficulté des complémentaires qui ont, depuis, diversifié leur prise en charge au-delà du dentaire.

Il ne propose pas une prise en charge à 100 % de tous les soins prescrits, implants et prothèses dentaires, comme le demandent les candidats aux législatives du PCF-Front de Gauche ou à la présidentielle.  Et pour jouer ce rôle de protecteur des intérêts de la finance, il est prêt à mettre au pas, voire à « mépriser », une partie de ce qui est son électorat traditionnel.

Parce que votre chirurgien-dentiste est votre meilleur conseiller pour vos dents et vous offre une prévention personnalisée et adaptée à votre dentition. Même si vous n’êtes pas sujet aux caries, un détartrage, qui consiste à retirer la plaque dentaire où siègent les microbes, doit être effectué au moins une fois par an.

 

6 aliments peuvent blanchir les dents