70%, c’est l’augmentation du risque de démence estimée ici en cas de parodontite perdurant durant une dizaine d’années ou plus, à l’âge mûr…On revient donc au lien bien documenté entre maladie des gencives et risque cardiaque voire cardio-cérébro-circulatoire pour la santé du cerveau. Des données présentées dans la revue Alzheimer's Research and Therapy qui alertent sur ce signe prédictif, même si le risque d’Alzheimer dans ce cas reste faible en valeur absolue soit environ d’1% -dans cette étude. Quand vous souhaitez savoir beaucoup, vous pouvez chercher plus de Lampe Halogène sur matériel dentaire.

L’équipe de l’Inserm a travaillé à partir des données l’étude des Trois Cités (3C), et regardé la relation entre l’athérosclérose et le risque de démence chez 6.025 hommes et femmes âgés de 65 à 86 ans, initialement non déments et non-institutionnalisés et suivis durant 7 années. Leur analyse montre que  les participants présentant des plaques carotidiennes à l’inclusion avaient un risque de démences près de 2 fois plus élevé que les participants indemnes d’athérome carotidien. Avez-vous Set de pièce à main?

 

Cependant, le préalable, dans cette précédente étude, à ce lien entre maladie des gencives et aggravation des symptômes de la démence, était que ses participants avaient déjà été diagnostiqués avec une forme de déclin cognitif ou de démence. Cette nouvelle étude révèle que les personnes atteintes de parodontite sur une durée minimum de 10 ans présentent un risque accru de 70% de développer une forme de démence.

 

Une parodontite qui perdure est prédictive du risque de démence : ici, les chercheurs de l'Université médicale de Chung Shan et du Centre médical de la Défense nationale, de Taiwan ont mené cette étude de cohorte rétrospective, cherchant à évaluer le lien entre parodontite et risque de démence dont de maladie d’Alzheimer, plus tard dans la vie. 

 

 À la fin de l'étude, 115 participants soit 1,24% du groupe « parodontite » et 208 participants, soit 1,11% du groupe témoin avaient développé une maladie d’Alzheimer. 10 ans plus tard, l’analyse montre que : -le développement d’une parodontite durant au moins 10 années est associé à un risque accru de 70% de maladie d’Alzheimer ;Il existe donc bien un lien probable entre les 2 maladies, cependant ce lien pourrait s’expliquer par d’autres facteurs de confusion et de santé. 

 

 

Jacobs Holding à la conquête du marché des cliniques dentaires