La unité dentaire mobile nettoyeur ultrason carie dentaire arrive largement en tête des maladies diagnostiquées chez les enfants scolarisés de la région de Seddouk. «L’immense majorité des élèves examinés porte des lésions carieuses plus ou moins étendues. Seddouk : La carie dentaire fait des ravages chez les enfants Cette affection est la plus répandue en milieu scolaire», nous fait savoir un dentiste officiant dans une Unité de soins et de dépistage (UDS). Ces unités, chargées de la prévention des maladies et de la promotion de la santé scolaire, organisent épisodiquement des campagnes de sensibilisation à l’effet d’atténuer l’occurrence de la carie. «Toutes les occasions sont mises à profit pour inculquer aux chérubins l’hygiène bucco-dentaire et les alerter sur les conséquences de la carie pour leur santé», souligne le médecin, en faisant remarquer que les efforts consentis n’ont pas été couronnés de succès. Abondant dans le même sens, un autre chirurgien dentiste estime que toute pièce à main Thermoformeuse dentaire tentative des UDS de freiner l’évolution de cette pathologie sera vouée à l’échec sans une implication active des parents. «Se brosser les dents régulièrement et adopter des habitudes alimentaires saines relève d’abord et avant tout de l’éducation familiale. Or, nous constatons que les parents accordent en général une attention sinon amusée, du moins distraite à cet aspect de la santé de leur progéniture», déplore notre interlocuteur. Un autre dentiste explique que bien des parents d’élèves mettent en avant les considérations économiques pour justifier ce laisser-aller dommageable. Pour battre en brèche cet argument, le toubib dira qu’«acheter un tube de dentifrice et une brosse à dents est plus avantageux économiquement que les soins et les actes médicaux qu’entraîneraient inévitablement des dents malades. Ceci, sans oublier la détresse liée à la douleur et l’absentéisme qui en découleraient». Abordant les conséquences d’une carie non ou mal prise en charge, le dentiste soutient que «tout l’enjeu réside à ce niveau, dans la mesure où cette affection peut donner lieu à des retentissements viscéraux, comme l’atteinte cardiaque et rénale. Cela devrait donner à réfléchir aux parents, en prenant conscience que la prévention est le meilleur rempart».