Une alimentation déséquilibrée représente un facteur de risques important dans le développement de la plaque dentaire et l'apparition de différentes pathologies, comme :la carie dentaire, l'inflammation de la gencive et la déminéralisation à la surface de l'émail (érosion dentaire). Vous pouvez vérifier plus de lampe à photopolymériser sur matériel dentaire.

La digestion commence dans la bouche grâce à la mastication. Dans le même temps, l’acidité de la cavité buccale augmente pour faciliter la dégradation des aliments. Le hic, c’est que cette acidité favorise également les attaques bactériennes sur les dents, donc le risque de caries. Heureusement, la salive permet de diminuer l’acidité dans la cavité buccale et de neutraliser le pH deux heures après le repas, limitant ainsi le risque carieux.

L’alimentation, au même titre que l’hygiène bucco-dentaire quotidienne et les visites régulières chez le dentiste, joue un rôle essentiel dans la santé des dents et des tissus qui les soutiennent. Une bonne nouvelle : ce n’est pas le petit dessert pris après le repas qui est responsable de la carie. Les responsables sont les petits déjeuners hyper sucrés (céréales au miel, au chocolat, etc.), les snacks hyper sucrés, les boissons acides et/ou sucrées, les bonbons multipliés tout au long de la journée.

Si vous en consommez de petites quantités plusieurs fois dans la journée, les dents vont être en contact quasi permanent avec des aliments cariogènes. Pour éviter que de grosses lésions ne se développent rapidement, mieux vaut consommer ces aliments une seule fois par jour plutôt que d’en grignoter toute la journée. Prenez le temps de bien mâcher : la mastication stimule la sécrétion salivaire, véritable alliée contre les caries. 

Les enfants qui s’endorment en tétant le sein de leur mère ou avec un biberon de lait, de jus de fruits, de sirop ou de soda peuvent présenter des caries très impressionnantes des dents de lait (syndrome du biberon). Au final, ces caries finissent par détruire la totalité des dents et l’enfant se retrouve réellement handicapé sur le plan de l’alimentation et sur le plan esthétique.

Faites particulièrement attention aux enfants : consommés en grande quantité, les édulcorants peuvent être nocifs pour eux ; ils sont interdits dans les aliments pour bébés de moins de 3 mois, et fortement déconseillés chez les enfants de moins de 3 ans.

 

L’assistante dentaire au Canada