Lorsque l’on pense santé bucco-dentaire, on pense immédiatement à celle des enfants… Mais, ce n’est pas parce qu’on vieillit qu’il faut laisser ses dents de côté, bien au contraire ! Avec l’âge il convient de faire attention et de prendre soin de ses dents, de ses gencives et plus généralement de sa bouche. Vous pouvez trouver plus de l'instru KAVO compatible et la tubine dentaire NSK sur notre site.

La santé des dents et des gencives est beaucoup plus précieuse qu’on ne le croit et les conséquences d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire ne se limitent pas à notre bouche… En effet, elles peuvent entrainer ou plutôt favoriser le développement de maladies chroniques et multiplier les risques cardio-vasculaires. Quelles différences entre les bagues de couleur ? 

 

Par exemple, il faut savoir que les maladies parodontales peuvent entrainer des risques pour le cœur et avoir des complications en cas de diabète. Or, on estime que 83,5% des 65-74 ans dans le monde sont concernés par ces pathologies des gencives ! On comprend dès lors l’importance pour les seniors de faire attention à ces affections de la bouche. 

 

Côté cœur, un patient atteint d’une parodontite présente un risque accru d’apparition ou d’aggravation des troubles cardiovasculaires tels que l’athérosclérose, l’infarctus, l’AVC ou l’anévrisme. Et côté diabète, la maladie parodontale peut aggraver la pathologie avec des complications ophtalmologiques, rénales, cardiaques, neurologiques ou podologiques. A noter que des études ont également montré une association entre les maladies parodontales et l’hypertension artérielle. 

 

Dans ce contexte, on comprend qu’il est important pour les patients diabétiques ou cardiaques de consulter un chirurgien-dentiste pour un examen parodontal tous les ans et de suivre en cas de diagnostic d’une maladie parodontale, un traitement pour contribuer à ralentir l’activité de sa pathologie.

 

Il est également recommandé aux patients qui se font poser une prothèse articulaire (hanche, genou, etc.), de faire un bilan bucco-dentaire pour vérifier et soigner les éventuels foyers infectieux avant la pose de celle-ci. Il s’agit là de limiter le risque d’infection d’origine buccale, sur le matériau implanté.

 

 

Comment l’assurance maladie compte rembourser les dents ?