Peu lampe frontale pas cher de propriétaires inspectent les dents de leur chat. Ils ne se rendent compte des problèmes dentaires de leur animal que lorsque les symptômes sont sérieux, comme, par exemple, en cas de difficulté à manger. Pourtant, il est important de déceler au plus vite les premiers symptômes lors de maladie dentaire, avant que les lésions soient réversibles. La grande majorité des chats souffrent tôt ou tard de maladie parodontale. La plupart des symptômes ne sont visibles que lors d’inspection rapprochée de la bouche. Les plus fréquents sont une mauvaise haleine, des dépôts jaunâtres ou brunâtres sur les dents, une inflammation et le saignement des gencives, les dents déchaussées, une salivation excessive, un manque d’appétit, une douleur au niveau de la bouche... Des difficultés pour manger et pour fermer la bouche surviennent dans les stades avancés. La maladie parodontale, c’est quoi exactement ? Maladie parodontale signifie maladie des tissus qui entourent la dent. La majorité des chats âgés de plus de deux ans souffrent déjà de maladie parodontale. Il existe différents stades de la maladie. Les dents se recouvrent quotidiennement de plaque dentaire. Il s’agit d’un film, formé de bactéries et de substances adhérentes, qui s’élimine en grande partie lors du mâchonnement. Ce dépôt sur les dents dépend dans une certaine mesure de l’alimentation. L’alimentation humide a tendance à "coller" aux dents et ainsi à favoriser la formation de plaque dentaire, contrairement aux croquettes qui exercent une action mécanique de frottement. La plaque dentaire se transforme en tartre, substance plus dure et de couleur marron, par un processus de minéralisation (avec des substances présentes dans la salive). La présence de bactéries finit par provoquer une inflammation des gencives, appelée gingivite. Lorsque l’inflammation s’aggrave, la gencive se décolle autour des dents, les tissus de soutien se fragilisent et les dents peuvent finir par tomber. Tout ce processus peut durer des années. La maladie parodontale à un stade avancé est douloureuse. Elle peut également avoir des conséquences beaucoup plus graves pour l’organisme. Une dent infectée peut, en effet, être le point d’entrée de bactéries qui se retrouvent, après passage dans le sang, dans le cœur, les reins, le foie ou les poumons et causer de graves dégâts. Surveiller les dents de son chat Faites examiner régulièrement les dents de votre chat par votre vétérinaire. Il pourra vérifier l’état des gencives et la formation de plaque. Il est important de pouvoir intervenir avant que les lésions buccales ne soient irréversibles. Le traitement passe par la suppression de la plaque dentaire et du tartre via un détartrage, sous anesthésie générale, avec éventuellement des extractions de dents. Une bonne hygiène dentaire Instaurer un brossage régulier des dents à l’aide d’une brosse à dent souple pour chat peut aider à prévenir les problèmes. Il faut utiliser un dentifrice spécial chat et en aucun cas Turbine dentaire du dentifrice pour humains ! Il sera plus facile d’habituer un chaton qu’un chat adulte : essayez d’instaurer un rituel de nettoyage dès son plus jeune âge. Un nettoyage hebdomadaire peut diminuer la formation de tartre de 75%. Le complexe "gingivite- stomatite" C'est une inflammation de toute la cavité buccale. L’atteinte inflammatoire est plus étendue que lors de maladie parodontale puisque les gencives, les joues, la langue et même le palais peuvent être atteints. Cette affection, spécifique aux chats, serait liée à une réponse immunitaire inadaptée de l’animal. Les causes sont multiples. Le calicivirus peut être responsable, des ulcères au niveau de la langue et de l’arrière-bouche sont alors présents. Les virus FIV et FeLV (leucose) ou encore l’herpèsvirus peuvent être en cause. Certaines maladies, comme l’insuffisance rénale chronique ou le diabète, peuvent également être à l’origine du problème. Il peut s’agir d’une maladie parodontale qui s’est étendue et est devenue chronique. Enfin, dans de nombreux cas, la cause reste inconnue. Le complexe "gingivite-stomatite" chronique est très douloureux et difficile à guérir. Tous les chats sont « à risque » et cette affection est très fréquente. C’est pourquoi il est bon de surveiller de près la bonne santé des dents de votre chat. Une bonne hygiène dentaire, les vaccins à jour et une bonne alimentation sont importants !